Deuxième et dernière partie consacrée au livre Mémoires d’un perfectionniste avec la question “Comment mieux buter grâce à Jonny ?” comme véritable leitmotiv !

7 / Recréer des conditions de match.. à l’entraînement !

Certains joueurs sont champions du monde de tirs au but mais seulement à l’entraînement ! C’est très dommage pour eux mais aussi pour leur équipe… Ce phénomène n’est pas rare et peut s’expliquer par différents facteurs. L’un de ces facteurs est la non transposition des conditions de match pendant l’entraînement. Une séance de tir au but solitaire pépère devant les poteaux ne ressemble en rien à l’environnement qui se dégage d’un match en compétition. Cette astuce est déclinable en une multitude de petites actions (rajouter du bruit, du mouvement etc.).

La déclinaison que propose Jonny dans son livre est de terminer sa séance d’entraînement par des tirs à l’endroit que vous souhaitez sur le terrain et surtout de ne pas les retaper dans le cas où vous échouez. Par analogie à une situation de match, il n’y a pas de seconde chance, il y aura peut-être de la frustration que vous apprendrez à gérer de fait !

Ce petit exercice boostera votre concentration et votre application et sera d’autant plus bénéfique si vous variez les positions sur le terrain !

Jonny a commencé à appliquer cette astuce assez tard dans sa carrière (durant ses dernières années à Newcastle) et lui a permis d’arrêter de s’obstiner en fin de séance. En effet, il ne pouvait partir que lorsque sa dernière série de frappe était parfaite en tout point ! Jonny parle de “nouvelle approche” du jeu au pied avec ce conseil afin d’aborder les choses plus sereinement pour contrôler ce qui peut l’être, sans se préoccuper du reste.

8 / Quand l’entraînement est compliqué, repartir sur des bases simples

Astuce très simple, largement bénéfique mais difficile à mettre en place avec des botteurs légèrement … têtus ! Quand vous commencez à louper plusieurs frappes d’affilées, que vous vous agacez, que plus vous vous agacez plus vous loupez, s’il vous plaît FAITES UN BREAK !

Faire un break signifie souffler un bon coup et rompre cette spirale négative qui s’enclenche malgré vous. Ainsi, vous pouvez repartir sur des choses plus simples ! Recentrez vous grâce la respiration et recentrez vous sur le terrain. C’est à dire rapprochez vous de l’axe médian des poteaux pour des tirs plus simples. Il ne sert à rien de s’obstiner sur des tirs très compliqués et où vous commencez à vous énerver… Qui a déjà réussi l’ensemble de ses tirs en étant passablement énervé ? Presque personne je pense ! Le calme et le relâchement sont vos alliés les plus importants !

Se rapprocher des poteaux n’est pas un aveu de faiblesse. C’est juste une parenthèse pour reprendre confiance ! C’est “repartir sur quelque chose de simple et plus productif que tu pourras maîtriser” nous dit Dave Alred.

A la page 155, Jonny témoigne d’une séance particulièrement difficile avec Dave où ses résultats ne sont pas assez bons selon lui et où nous pouvons lire ceci :

“Malheureusement pour lui, Dave a déjà connu cette situation à plusieurs reprises. Il sait pertinemment que, quand je m’obstine, je suis contre-productif.”

9 / Créez une ROUTINE PERSONNALISÉE avant un match

Jonny Wilkinson le mentionne plusieurs fois dans son livre, il s’échauffe toujours de la même façon avant un match.

“Avant chaque match, mon échauffement se déroule toujours de la même façon” page 213

Un peu plus tôt dans son autobiographie, il nous livre un peu plus précisément le contenu de cet échauffement. Cette routine a été créée au fil des années avec Dave. En résumé, Jonny sort plus tôt sur le terrain pour taper les ballons avec différents styles de coup de pied, revient au vestiaire et repart ensuite pour l’échauffement collectif. Au moment où ses coéquipiers retournent au vestiaire, il tape une ultime balle, trente mètres face aux poteaux, “pour se rassurer”, selon ses termes.

Une routine peut être perçue comme un ensemble de petits rituels remplissant plusieurs fonctions importantes. Ces fonctions ont sans doute aider Jonny à mieux gérer le stress et l’appréhension du match en question.

Les rituels sont sécurisants. La routine augmente la prévisibilité et diminue ainsi le stress. Les rituels s’inscrivent dans un rythme. Ce sont donc une séquence d’actions stéréotypées, chargées de signification et organisées dans le temps. Avec une bonne routine, vous savez ce que vous avez à faire, dans quel ordre et permet de se concentrer beaucoup plus facilement car les tâches sont prévues à l’avance. Juste avant un match, où le stress est à son paroxysme il n’est pas conseillé de créer un nouveau style d’échauffement. La préparation se fait avant, en amont.

Attention cependant à ce que votre routine ne devienne pas immuable, elle peut changer, elle évolue au fil de votre expérience et suivant votre ressentie. Elle se construit autour d’un début et d’une fin clairement définie à l’avance et dans les détails ! Par exemple commencer par 10 drops face aux poteaux pour se mettre en confiance et finir par une série de tirs  face aux poteaux..

Entre ces deux moments clés que sont le début et la fin, vous pouvez varier pour ne pas reproduire exactement les mêmes choses. Pour cela, vous devez connaître vos besoins ! Certains botteurs restent longtemps face aux poteaux pour emmagasiner le maximum de confiance tandis que d’autres s’excentrent beaucoup pour travailler la précision… A ce niveau là, il n’y à que vous pour savoir ce qui vous est bénéfique !

Avec une routine clairement définie, vous allez économiser de l’influx nerveux, mieux vous concentrez, mieux vous échauffez pour au final être dans les meilleurs conditions pour votre match !

Si vous n’avez pas de routine avant un match, il est intéressant d’en créer une. Si vous en avez déjà une vous pouvez laisser un commentaire pour nous partager votre expérience 🙂

10 / Gagner de la distance dans vos tentatives de transformation, avec un seul exercice et ce dès sa première application

Cet exercice est proposé par Dave. Dès que Jonny l’applique la première fois, il gagne SIX mètres de plus ! Si vous voulez vous aussi gagner quelques mètres de plus avec cet exercice tout simple laissez moi un commentaire via le formulaire ci-dessous. En bonus, je vous enverrai le contenu détaillé de la routine d’avant match de Jonny telle qui nous l’a décrit dans son livre !

Vos commentaires ou questions sont bienvenues.

* indique un champ requis

 


Si vous doutez encore de la compétence de Dave, je vous laisse ici une phrase de Jonny le concernant :

“Dave is the best kicking coach in the world”. LienYouTube 

Merci d’avoir lu cet article en entier, n’hésitez à donner votre avis sur ces différents conseils et à partager si vous trouvez le contenu pertinent 🙂

Vous pouvez lire ici plus de commentaire à propos de son autobiographie 🙂

Procurez-vous ici son autobiographie

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage
Catégories : Tir au but

Laisser un commentaire







Téléchargez le guide gratuit du buteur !