Cet article s’inspire directement d’une partie du dossier “Coup de pied posé” du site Rugby Pro Training !

L’auteur de ce dossier propose de structurer la progression du buteur en plusieurs étapes distinctes. Elles sont au nombre de quatre :

  1. Mise en place de la technique de base
  2. Régularité du coup de pied
  3. Précision du coup de pied
  4. Puissance du coup de pied

1 / La mise en place de la technique de base

La première étape est fondamentale. C’est à partir d’elle que toute la progression du buteur peut se construire progressivement dans le temps.

L’auteur du dossier “Coup de pied posé” pose dans cette sous-partie des questions intéressantes. Je vais tenter d’en approfondir certaines notamment avec des articles déjà publiés sur Culture Rugby et d’en proposer de nouvelles.

1.1 Le choix du tee

Le tee est le seul outil spécifique du buteur !

Trop de buteurs ne prennent pas le temps de rechercher le tee qui correspond à leur “swing” naturelle.

Ce sont des tests variés avec différents tees et des questions qui doivent vous guider dans ce choix. Un exemple de question pertinente :

∇ Est-ce que mon tee me permet de contacter la bonne zone du ballon avec mon cou du pied tout en ayant un tir naturel ?

Vous retrouverez ici l’intégralité du dossier spécialement dédié au choix du tee

Guide pour bien choisir son tee !

Pour les jeunes buteurs (cadets, juniors), il est préférable d’utiliser un tee avec une certaine hauteur comme les télescopiques. Cela facilite la hauteur de balle et engage un niveau de coordination moins contraignant.

1.2 La position du ballon

Il existe plusieurs possibilités pour placer le ballon sur le tee : ballon droit, légèrement penché vers l’avant, très incliné vers les poteaux etc.

Parmi ces différentes positions, l’inclinaison du ballon doit être régulière entre les différentes tentatives de tir au but. Par ailleurs, une position de balle particulière est à proscrire, nous y reviendrons !

Ballon droit pour Beauxis Crédit : Pierre-Selim

Légèrement penché vers l’avant pour M. Steyn. Crédit : CpaKmoi

Owen Farrell utilise un ballon très incliné vers les poteaux ! Crédit : Charlie

Parmi ce panel de possibilités, la position du ballon incliné vers l’arrière est à proscrire absolument !

Cette position est à éviter ! Crédit : Rich Cumbers

Cette position de balle inclinée vers l’arrière est souvent retrouvée chez les buteurs amateurs et les plus jeunes. A tord, ils pensent que cette inclinaison procure plus de puissance à leur coup de pied et plus de hauteur à la trajectoire… Il n’en est rien ! Votre ballon aura une rotation excessive et vous perdrez beaucoup de distance !

Aucun buteurs professionnels n’utilise cette position de balle. Crédit : Josh Halliday

1.3 Vos pas de recul pour la prise d’élan

Chaque buteur ayant positionné son ballon sur le tee prend des pas de recul. Ces derniers peuvent être effectués en deux temps (en arrière puis sur le côté) ou directement en diagonale.

L’essentiel se situe dans la régularité de vos pas et du point d’arrivée.

∇ Exercice simple :  Effectuez vos pas de recul, plantez un tee de golf sous votre pied gauche, recommencez vos pas de recul depuis le ballon, vous devez arriver au même endroit…

Owen Farrell prenant ses pas de recul. Ces derniers sont toujours identiques. Crédit : M+MD

Pour être régulier dans ses pas de recul, il faut :

  1. Partir du même endroit. Normalement, juste derrière le ballon.
  2. Reculer dans les mêmes directions. Soit en deux temps (arrière puis côté) soit en une seule fois (diagonale).
  3. Faire le même nombre et la même grandeur de pas.

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, un article spécialement dédié à ce sujet ici.

1.4 L’élan vers le ballon et le rythme de votre approche

L’élan vers le ballon pour la frappe peut se faire lentement (marche) ou de manière dynamique (petite foulée).

Pour les jeunes buteurs, il est conseillé d’avoir une approche lente et contrôlée. La croissance ayant un impact sur le niveau de coordination, cette approche est préférable.

Les pas vous amenant jusqu’au ballon doivent eux aussi être identiques pour chaque frappe.

Ces aspects sont plus largement expliqués dans l’article cité dans la sous-partie précédente.

1.5 La zone du pied concernée par la frappe

L’anatomie et sa nomenclature nous facilite la tâche. Pour un bon coup de pied, il faut taper avec le cou du pied.

Cette partie se situe sur le dessus de votre pied, sur la face interne.

Ceci n’est pas mon pied. Crédit Flickr : tuzokbarbue

Cette zone est aussi appelée pied dur. C’est elle qui est la plus à même de fournir de la puissance et de la consistance à votre tir grâce à ses propriétés de rebond.

1.6 La position du pied d’appui

Le pied d’appui, celui qui ne frappe pas le ballon, doit venir se positionner à côté du tee. Ni devant, ni derrière ce dernier, mais bien au même niveau que le tee !

La distance entre le tee et le pied d’appui correspond généralement à la largeur de votre bassin. Des petites variations sont néanmoins possibles.

Nick Evans positionnant son pied d’appui très proche de son tee. Crédit Flickr : Charlie

 

Un écartement plus large entre le tee de Dan Carter et son pied d’appui. Crédit : Luton Anderson

Le pied d’appui vient donner la direction du tir car il doit se positionner en direction des poteaux !

Pied d’appui au même niveau que le tee & en direction des poteaux.

1.7 Apprendre à viser une cible précise

Le tir au but est un jeu de cible.

Plus vous prendrez une cible précise, plus vous deviendrez précis !

La cible du buteur est en général :

  • Au de-là des poteaux
  • Immobile (nuage à éviter car trop mouvant)
  • De petite taille (branche, lettre d’un panneau publicitaire, cheminée etc.)
  • Réelle (objet concret) ou imaginaire (comme Jonny Wilkinson)

Pour approfondir le sujet, voici un article complet qui traite la question de la cible pour l’exercice du tir au but.

Et en complément, un article qui explique toute la démarche de Jonny Wilkinson pour prendre une cible lors de ses tirs au but.

1.8 Transfert d’énergie, équilibre et finish

Ces premières sous-parties ont été des considérations matérielles et techniques. Il n’est pas aisé de décrire en quelques lignes comment bien taper son tir au but (et le réussir).

Je vais donc aller à l’essentiel tout de suite !

∇ Le tir au but n’est pas seulement un mouvement de la jambe. C’est un transfert d’énergie de tout votre corps, vers un ballon, pour atteindre une cible.

Pour cela, mieux vaut éviter de finir sur le talon et encore moins en reculant ! Donc essayons de : finir bien devant son tee, si possible avec une bonne cadence, c’est l’assurance d’un bon transfert d’énergie et d’une bonne traversée de balle.

Malheureusement ici, le buteur semble terminer en arrière comme légèrement assis. Crédit Flickr : George Olcott

Pour plus d’informations sur la bonne traversée de la balle, rendez-vous ici !

2 / Régularité du coup de pied

Comment savoir si les bases de l’étape 1 sont bien acquises ?

Si vous ne changez pas de tee, de pas de recul, d’approche, de position de ballon à chaque matchs c’est bon signe !

Il est cependant possible et parfois vivement conseillé de faire quelques réajustements au cours de la carrière du joueur. Comme un changement de tee par exemple… Cf Maxime Machenaud et d’autres !

Même s’il est impossible de produire deux tirs strictement identiques, on doit pouvoir reconnaître entre vos différentes frappes des grandes similitudes. Quel est votre façon de tirer au but ? Votre signature ?

La progression et la remise en question amènent forcément des réajustements au niveau de la posture, des pas etc. mais une certaine signature significative doit persister dans le temps…

Dans le dossier de Rugby Pro Training, l’auteur met en avant un exercice simple pour évaluer la régularité de la technique :

∇ Taper plusieurs séries de balles à 22 mètres en face des poteaux. Le buteur ne risque pas de désorganiser sa technique du fait de la distance. Ce tir “facile” permet de réussir les séries et d’encourager le buteur.

Dans cet exercice, en se concentrant majoritairement sur la technique, on recherchera d’avantage un “beau tir”, c’est à dire avec au moins une bonne traversée de balle et une trajectoire haute et rectiligne.

3 / Précision du coup de pied

Les bases sont acquises, la technique est durablement installée. Il est maintenant temps de s’intéresser de plus près à la précision du coup de pied. Cette dernière est clairement dépendante de l’étape 2… Sans régularité technique, il ne pourra pas y avoir de tirs précis et réussis !

Le buteur peut commencer à s’excentrer de l’axe de poteaux pour buter “en coin”Des entraînements diversifiés avec des angles de tir variés sera la clé principale de la progression du buteur.

Je vous partage ici deux exercices classiques mais pourtant indispensables pour vous exercer dans le domaine de la précision sans faire appel à votre puissance de frappe ! Histoire de ne pas mettre la charrue avant les bœufs…

∇ Buter dans l’axe des poteaux

→ Débutant : Votre balle ne doit pas dévier de plus de trois mètres d’un côté ou de l’autre des poteaux. La largeur des poteaux de rugby est de 5,6 mètres. On arrondit ici à 6 !

→ Confirmé : Toucher un des deux poteaux.

 

∇ Buter à 5 mètres de la ligne d’en but

La croix rouge correspond au croisement entre ligne de touche et ligne des 5 mètres.

→ Débutant : Taper du “bon côté”, où l’angle de tir est le plus ouvert. Sur la photo, la position avec la croix rouge correspondrait à un buteur gaucher !

→ Confirmé : Se positionner du “mauvais côté” avec un angle de tir plus fermé. Sur la croix rouge, un buteur droitier !

4 / Puissance du coup de pied

Pourquoi cette étape est la dernière dans le processus d’acquisition d’une technique de tir au but ? Car le travail de la puissance sans technique stable peut être très désorganisateur !

Certains buteurs notamment professionnels s’entraînent peu de loin pour “ne pas se dérégler”.

Le dossier de RPT séquence ce travail de puissance en deux temps :

  1. Premièrement face aux poteaux
  2. Ensuite sur les côtés

La première étape peut être perçue comme de la puissance pure alors que la deuxième nécessite un supplément de précision.

Le dossier de RPT n’explore pas plus cette étape de l’entraînement. Je donne ici quelques considérations supplémentaires sur cet aspect spécifique du tir au but !

4.1 Un échauffement complet

S’entraîner à tirer au but de loin ne s’improvise pas. On ne bute pas des 45 mètres sans échauffement vous en conviendrez.

Ce travail de puissance doit représenter une séance spécifique et à part entière.

Tout d’abord, l’échauffement doit être complet et comprendre un travail :

  • Dynamique : course, montée de genou, talon fesse, propulsions, squats, sauts
  • Coordination : répéter les mouvements à vide pour rechercher l’amplitude, la souplesse et l’équilibre
  • Avec ballon : travail avec les deux pieds (chandelle, coup de pied rasant, dribbles, drops)
  • Progressif : Faire quelques tirs au but proche des poteaux pour installer votre technique, rechercher un bon tempo et une bonne zone de contact pour ensuite vous reculer progressivement

4.2 Une séance à part entière

Le travail de la puissance est coûteux en énergie, en concentration et en remise en question.

La séance doit donc être spécialement dédiée à ce travail. De fait, elle sera plus courte qu’à l’accoutumé car la recherche de puissance dans un état de fatigue musculaire se révèle la plupart du temps contre-productif.

4.3 Ne pas chercher à frapper plus fort

La recherche de puissance ne peut se résumer à “frapper plus fort”, bien au contraire.

La seule volonté de frapper plus fort amène bien souvent ces éléments :

  • Contraction musculaire accrue et anormale pour mettre “tout ce qu’on a dans la balle”…
  • Diminution de l’amplitude du mouvement car contraction musculaire plus importante
  • Déviation du centre de gravité et de l’équilibre du fait des deux premiers points

Vous comprenez aisément que ces éléments mis bout à bout ne vont pas dans le sens du but recherché.

4.3 Les clés “physiques” pour une frappe plus puissante

Ceci est une liste non-exhaustive :

  • Un très bon contact de balle pour un transfert d’énergie maximal  à la balle
  • Mouvement ample (grâce au relâchement) :

Owen Farrell allant chercher de l’amplitude dans son mouvement (Cf jambe droite) tout en préservant un bon équilibre (Cf posture). Crédit : Charlie

  • “Ne pas confondre vitesse et précipitation” : une frappe rythmé et équilibré est préférable à un sprint lors de la course d’élan…
  • Une traversée de balle de qualité : ne pas finir sur les talons ! Finish face aux poteaux, avancer après le coup de pied…

4.4 Un exercice (mental) de Jonny Wilkinson pour plus de puissance

Vous entendez certainement souvent parler de la puissance de l’esprit, de ses impact sur le corps et des relations qui relient ces deux entités constitutives de l’être humain.

Je souhiate vous faire part ici d’un exercice utilisé par Jonny Wilkinson lui ayant fait gagner 6 mètres de distance dès sa première utilisation.

Cet exercice lui a été proposé par Dave Alred, son coach de jeu au pied durant toute sa carrière !

Ici, il est nullement question de souplesse articulaire, de renforcement musculaire ou de proprioception.

Cet exercice est directement tiré de son autobiographie Mémoires d’un perfectionniste. Je vous livre la fin du passage :

 Je l’écoute et je tape une première fois. J’ai gagné six mètres. Je suis épaté. Voilà la preuve claire et nette du pouvoir de l’esprit sur le corps.

Si vous souhaitez recevoir l’intégralité du passage, je vous invite à me contacter via le formulaire de Contact, en bas de cette page !

Conclusion

Ce long article sur la progression du buteur est maintenant terminé !

Ces quatre étapes décrites vous permettront je l’espère de vous situer dans le processus de progression du buteur. Prendre le temps de construire des bases solides et saines au niveau de sa technique et de sa routine est véritablement un tremplin pour l’avenir du buteur.

Je vous remercie sincèrement pour votre lecture ! N’hésitez pas à laisser vos réactions dans l’espace des commentaire ci-dessous !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 48
    Partages

Laisser un commentaire







Téléchargez le guide gratuit du buteur !