Premier article de mon défi : 7 articles en 7 jours avec un livre humoristique, signé de l’actuel vice-président de la FFR, Serge Simon !

Quatrième de couverture :

Môquet Guy / [ mô-kè-ghui ] n.p.

Inventeur de la préparation mentale d’avant match.

Syn. : Kleenex, Prozac, “Si ça pique les yeux c’est normal”, “Hé, tu dors?”

Ex. : Depuis qu’on a lu la lettre de Guy Môquet avant le match d’ouverture, le gros Dédé n’est pas sorti des vestiaires. C’était il y a sept ans.

Serge Simon, “Ce petit, c’est un neuf dur” – Dictionnaire absurde du Rugby “La revanche”, 151 pages, 2008, Editions Prolongations

Chronique et résumé du livre :

Tout d’abord, l’auteur ! Il s’agit de Serge Simon, ancien joueur de rugby du CA Bègles-Bordeaux ou encore au Stade Français dans les années 90. Il compte 2 sélections en équipe de France. “A la ville”, il est médecin généraliste. Comme quoi on peut jouer pilier et en avoir dans le ciboulot (coucou Roncero!). Lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris il intervient et sauve la vie d’un rugbyman professionnel, Aristide Barraud. Cet épisode exceptionnel a ensuite été l’objet d’un reportage très émouvant que je vous recommande et que vous pouvez retrouver sur le site du Rugbynistère en cliquant juste ici –> REPORTAGE. Serge Simon est largement impliqué dans les grandes instances du rugby moderne, ayant été à deux reprises président de Provale. Provale est le syndicat des joueurs de rugby français. Il a été président sur une durée de 8 ans en tout. Aujourd’hui, il est Vice-Président de la FFR, “bras droit” de Bernard Laporte, président en poste. Au vue de ses qualités et de ses ressources il n’est pas impossible qu’il devienne calife à la place du calife 😉

Ce petit livre est donc un Dictionnaire. A chaque lettre de l’alphabet, des définitions sont données sur les grands thèmes du rugby, non sans dérision, humour et deuxième degrés ! Je propose donc pour chaque lettre de l’alphabet, de vous donner la définition qui m’a le plus plu, pour vous donner l’envie peut-être de découvrir l’oeuvre intégrale. 🙂 Ce dictionnaire est une “revanche” dans le sens où un premier tome est paru avant celui-ci mais que je n’ai pas en ma possession.

A comme

Arbitre de touche : [ a-re-bî-tre-2-toux-ch’ ] n.comp.m.

Arbitres, au nombre de deux, se tenant sur les bords du terrain, en charge de surveiller les débordements de la balle et des joueurs.

Syn. : Indics, balances, collabos

Ex. : Dédé et Maurice avaient tout prévu. Au prochain regroupement près de la ligne de touche, Dédé ferait mine de s’entraver dans les cordes et s’emplafonnerait l’arbitre de touche, tandis que Momo saignerait le 4.

Autres termes : Agent ; Aller à la mine ; Arbitre vidéo ; Australie

B comme

Bagarre générale : [ bâ-gua-rr-G-nez-râle] n.comp.f.

Moments de communion spirituelle entre joueurs de rugby qui, faisant voler en éclat le carcan réglementaire, se libèrent des lois des hommes et ne pensent plus qu’à démontrer leur amour pour tous les prochains qui passent dans un rayon de deux mètres.

Syn. : Woodstock, la salade, Alléluia mes frères, “T’en veux, y’en a”, “Putain ç’que ça fait plaisir de se retrouver”, “Tiens t’habites ici toi maintenant ?”,  “Pas les couilles !”

Ex. : Pour le gros Dédé, les bagarres générales ressemblaient à ces grands rassemblements messianiques où des gens venaient partager une même vision. Il disait que dans ces moments-là, tout peut arriver. Il racontait même qu’un jour, dans une bagarre générale mémorable de troisième division, un type avait retrouvé son père…

Autres termes : Bachelot Roselyne ; Banquet d’après match ; Beauxis Lionel ; Betsen Serge ; Blanco Serge ; Bonnaire Julien ; Bouffer une oreille ; Bruno Sébastien

C comme

Coup de genou : [ kou-2-je-nou ] n.comp.m.

Geste éminemment technique qui nécessite précision, coordination et spiritualité.

Syn. : Génuflexion

Ex. : L’impétrant au coup de genou doit s’assurer que l’arbitre de champ vaque à quelque autre occupation et que celui de touche est masqué. Il doit aussi penser, modernité oblige, à ne pas être dans l’axe d’une caméra de télévision. Car, comme tout signe religieux, la génuflexion n’est condamnable que si elle est ostentatoire.

Aussi : Canada ; Chabal Sébastien ; Clerc Vincent ; Commission de discipline ; Conférence de presse ; Coupe du Monde

D comme

Délégué de match : [ dé-les-guai-de-math-ch’ ] n.comp.m

Officiel de la fédé assis dans les tribunes pour relever des faits condamnables pouvant échapper aux arbitres de terrain. Devant la difficulté de la tâche, sont nommés à ce poste les dirigeants résistants à tout, y compris au traditionnel repas d’avant match.

Syn. : Le 5° homme, “Laisse le dormir, on viendra le chercher après le match”

Ex. : Lorsque le président vit Dédé armer son coup de pompe, il décida de distraire le délégué fédéral qui cuvait, sur sa droite, le repas d’avant match. Pour cela, il lui renversa son demi sur le complet-veston Armand Thierry de la fédé, tout en accusant sa femme de la maladresse, elle qui dormait tranquillement. Même bourrés, les délégués ont la vue perçante, ça fait partie de leur formation.

Aussi : de Villiers Peter ; Discours du président ; Dominici Christophe ; Dusautoir Thierry

E comme

Entrée en mêlée : [ han-tré-han-mais-lé ] n.comp.f

Moment particulier dans la vie d’un homme, qui lui fait atteindre les niveaux supérieurs de la conscience

Syn. : Clong, la descente, le vertige, la porte du paradis, “On y est”, “Putain, que c’est bon”.

Ex. : On entre en mêlée comme on entre dans les ordres… Plus rien ne compte, et puis là, au moins, on sait qu’elles ne viendront pas nous casser les noix.

Aussi : Ellisalde Jean-Baptiste ; Entraîneur adjoint

F comme

Féria : [ fê-ri-hâ ] n.f.

Concept génial qui permet de faire une troisième mi-temps sans avoir à s’enfiler les deux premières.

Syn. : La cure, les thermes, la Bourboule.

Ex. : A Bayonne, il y a deux dangers : croiser un taureau ou un rugbyman en colère.

Aussi : France – Argentine

G comme

Grand Chelem : [ gren-chlê-M ] n.comp.m

Trophée obtenu par l’équipe nationale qui, lors du tournoi des VI nations, bat les cinq adversaires. Notez que c’est une rareté que seuls les êtres supérieurs parviennent à conquérir.

Syn. : Grand Slam, le Graal, “Putain, j’y crois pas”, “On leur a bien mis à ces rosbeefs”.

Ex. : Le Grand Chelem est au rugby ce que la truffe est au champignon : un trésor que des cochons d’exception soulèvent parfois.

H comme

Heymans Cédric : [ et-man-ceu-cé-2-rik] n.p.

Ailier de cinéma

Syn. : Harcourt, le cadreur.

Ex. : Avec sa geule, sa vitesse et ses crochets, Heymans, c’est le festival de Cannes.

Aussi : Haka ; Harinordoquy Imanol (notre idole, n.d.l.r) ; Hors-jeu ; Hymne

I comme

Îles Fidji : [ Y-leu-fille-2-gi ] n.p.

Pays dont les joueurs sont tellement admirés pour leur virtuosité balle en mains que même que ça casse les couilles à force.

Syn. : Les magiciens, les funambules, “Ils ont huit bras ou quoi ?”.

Ex. : Le coach était clair. Les joueurs des Fidji, si tu leur laisses de l’espace, c’est comme les poules : tu as toujours l’impression que tu vas les attraper, mais, au dernier moment, elles t’échappent. Une seule solution : les coincer à plusieurs contre le grillage.

Aussi : Ibanez Raphaël ; Îles Samoa

J comme

Joug : [ j’oû-g’ ] n.m.

Prothèse pour avants dépressifs

Syn. : Le tracteur, la chose, le vibro, le truc en fer dans la boue de l’autre côté du stade.

Ex. : S’il y a un truc qui faisait bien marrer le gros Dédé, c’était les mines réjouies de la bleusaille revenant du joug. Les jeunes pousses, qui avaient fait eau dans une mer pourtant peu formée le dimanche d’avant, revenaient de là avec une deuxième paire de couilles. Dédé ne comprenait pas à quoi servait cette prothèse de mêlée, et surtout que l’on prenne son pied sur un truc inerte qui ne pourra jamais faire reculer même un flamant rose. A chaque fois, il les écoutait sans en avoir l’air et leur assénait, métallique : “C’est bien les gars, vous vous êtes envoyés votre poupée gonflable… C’est déjà pas si mal avec vos têtes de frangipanes et vos pi**s d’huîtres”.

Aussi : Japon ; Jauzion Yannick

L comme

Laporte Bernard : [ lâ-po’-rr-teu-bê-re-na-reu ] n.p.

Préparateur physique de Nicolas Sarkozy

Syn. : Casse-peigne, le désailé, le Kaiser, Bernie le Dingue, Madrange, Guy Môquet.

Ex. : Qu’on le veuille ou non, Bernard Laporte, c’est pas un jambon !

Aussi : Lapasset Bernard

M comme

Moscato Vincent : [ mot-scato-vin-sang ] n.p.

Preuve irréfutable qu’il existe d’autres formes de vie dans l’univers

Syn. : Le Rital, Le Gitan, El Gato, El Chato, El Rateau, El Scato, El Pied Bot, El Trop Tôt, El Tréteau.

Ex. : Vincent Moscato est à la mêlée française ce que le parmesan est à la pâte italienne, un truc qui sent fort mais dont je ne pourrais jamais plus me passer. (Serge Simon, discours à l’ONU, janvier 2008)

Autres : Maillot moulant ; Mêlée simulée ;Marconnet Sylvain ;Martin Rémy ; Marty David ; Mas Nicolas ; Michalak Frédéric ; Mignoni Pierre (le neuf dur ) 😉 ; Milloud Olivier ; Môquet Guy.

N comme

Nyanga Yannick : [ n’y-en-gars-y’a-nique ] n.p.

Magnifique troisième ligne aile et faon… du Congo, bien sûr !

Syn. : Le copain de Dimitri, quand Yannick y’a panique.

Ex. :

“- Tu te rends compte : Nyanga, en verlan, c’est gagnant… C’est fou la destinée des noms !

– Ouais, c’est fou… Rappelle-moi ton nom ?

– Condu… Pourquoi ?

– Pour rien…

Aussi : Nallet Lionel ; Nouvelle-Zélande

PAS DE “O” …

P comme

Pays de Galles : [Pé-lli-2-gars-l’ ] n.p.

Pays dont les joueurs n’ont pas peur de descendre à la mine. Le poireau à la main, s’il le faut.

Syn. : Le pays des fils de JPR Williams et de Graham Price, le coup de rouge.

Ex. : La rouflaquette est au rugby gallois ce que les cheveux blonds sont au rugby français : le symbole du paradis perdu.

Aussi : Passer les bras ; Pelous Fabien ; Pénalité ; Percussion ;Pichot Augustin ; Plaquage ; Plaquage cathédrale ; Poitrenaud Clément ; Portugal ; Poux Jean-Bapiste ; Prendre le trou

R comme

Rugby professionnel : [ ru-geu-bille-prô-fesse-io-nail ] expr.m.

Catastrophe annoncée depuis longtemps par les climatologues.

Syn. : Malédiction, la fin du monde.

Ex. : Le développement du rugby professionnel a échappé à tous les modèles prédictifs. Les dégâts sont irrémédiables. Les bars ferment un à un.

Autres : Remise de maillot ; Rougerie Aurélien ; Rugby ; Rugby amateur ; Rugby à 7 ; Rugby à XIII ; Rugby cassoulet ; Rugby champagne.

S comme

Salvia Pierre : [ sale-vi-hac-pi-R’ ] n.p.

Personnage de la mythologie rugbystique incarnant l’étalon casse-cou***es.

Syn. : Le chauve, le souffre douleur, “Dis-lui toi, moi j’peux plus”, “Mets RMC, c’est plus possible”

Ex. : Il paraît qu’il y a un type qui aime bien Pierre Salviac.

Aussi : Sarkozy Nicolas ; Stade Français ; Skrela David ; Szarzewski Dimitri

T comme

Traille Damien : [ trâ-yeu-da-mi-1 ] n.p.

Centre des Pyrénées.

Syn. : La montagne

Ex. : “Traille again !”, ça veut dire “persévère” en basque…

Aussi : Talonnage à la main ; Thion Jérôme ; Tirage de couilles

DE LA LETTRE “T” NOUS PASSONS DIRECTEMENT A LA LETTRE “W”

W comme

Wilkinson Jonny : [ oui-l-qui-ne-sonne-jaune-hi ] n.p.

Joueur inventé par les Anglais pour battre les Français en demi-finale des Coupes du Monde.

Syn. : Le drop, “Merde, il est revenu”, 10 de der, c’est le pied, le bijou de la reine.

Ex. :

– Quand même ce Wilkinson il a tout !

– Comment ça ?

– Il est beau gosse, il est célèbre, il est bon, il est riche…

– Ouais… Mais il est Anglais !

– Ah oui… Remarque, t’as raison… Ça doit pas être facile tous les jours…

– Ceci dit, eux ils ont un peu l’habitude…

– Qui ?

– Les Anglais…

– Ouais… Ça aide quand même…

Z comme

Zidane Zinédine : [ z-d’âne-zi-nez-dine ] n.p.

Image d’Epial que l’on sort aux petits rugbymen qui ne font pas bien leurs devoirs.

Syn. : Coup de boule, Patrick Dewaere, “Rien à branler, moi, d’une Coupe du Monde”, ta mère à Zi…

Ex. : “Zézé… Si tu t’appliques pas plus sur les bagarres générales, tu ne progresseras pas et tu finiras avec des coups de poings d’enfants et un coup de tête à la Zidane qui vont faire rigoler les cou***es de tout le monde !” (Le gros Dédé, professeur des écoles).

Mon avis :

Cela fait très longtemps que j’ai acheté ce livre pour l’offrir. Je viens de le redécouvrir et chaque définitions ou presque me fait au moins sourire si ce n’est plus. Parfois un peu en-dessous de la ceinture, certaines références méritent tout de même un instant de réflexion. Serge Simon, qui est finalement un homme multi-casquette arrive à amener de la dérision et du second degrés sur des thèmes forts (la définition du rugby, du rugby à XIII etc.) et n’oublie pas se faire un petit clin d’œil à certains de ses bonnes connaissances comme Bernard Laporte, Vincent Moscato ou encore Augustin Pichot.

En somme le Dictionnaire Absurde du Rugby est un petit livre qui ravira nombres d’amateurs ou de passionnés de ballon ovale. L’ayant offert il y a déjà quelques années, je vous conseille de l’offrir à votre tour. C’est un cadeau simple et efficace 🙂

Lisez plus de commentaires à propos de ce petit livre !

Procurez-vous ici le livre de Serge Simon

Si vous pensez que cet article peut plaire à un de vos amis rugbyman, n’hésitait surtout pas à le partager 🙂 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire







Téléchargez le guide gratuit du buteur !