Dans le cadre d’une pratique en compétition, les skieurs recherchent les meilleurs skis et les joueurs de tennis les meilleurs raquettes. Ce constat paraît être une évidence ! Le buteur doit s’inscrire dans une démarche similaire afin de s’équiper pour progresser via “le matériel du buteur” !

Il serait inconcevable pour un golfeur d’utiliser un club avec un grip complètement lisse et un putter rouillé… Pourtant il n’est pas rare d’apercevoir des buteurs s’entraîner avec un matériel de passable qualité.

Dans cet article je vous parlerai donc du matériel :

  1. Indispensable
  2. Optionnel

1 / Le matériel indispensable

1.1 Le tee

Un beau tee jaune. Crédit : Hamish

Le tee est le seul et unique outil spécifique du buteur. Les crampons et le ballon servent par ailleurs à d’autres tâches que le tir au but ! Le tee quant à lui est uniquement prévu à cet effet.

Les plus âgés se souviendront que le coup d’envoi était donné jusqu’au début des années 2000 depuis un tee (ou du sable) mais ce temps est bien révolu.

Votre tee vous sert uniquement à marquer des points, concrétiser les efforts de l’équipe et sanctionner les fautes adverses.

Le tee est malheureusement un outil spécifique sous-évalué. La plupart du temps son choix se révèle être par défaut. En réalité, c’est une démarche jalonnée par différentes expérimentations avec différents tees.

La qualité des ballons et de vos crampons influencent grandement votre performance, c’est admis. Mais le choix du tee semble avoir un impact encore plus grand.

Si le tee utilisé n’est pas adapté, alors de nombreux efforts et sacrifices seront vains.

Imaginez qu’un simple changement de tee puisse vous faire passer un cap dans la pratique du tir au but…

Retrouvez ici un dossier entier pour bien choisir son tee de rugby !

1.2 Les crampons

Lesquels choisir ? Crédit : Fernando R. Ortega

Il sera plus question ici de la qualité des crampons que des modèles en eux-mêmes.

Je ne saurais que trop vous conseiller de vous orienter vers des crampons haut de gamme !

∇ Pourquoi ?

Le buteur a besoin d’avoir un crampon de qualité, notamment au niveau des matières utilisées pour avoir un feed-back, un retour par les sensations sur la qualité de sa frappe !

Si votre ressenti au moment de la frappe est pauvre (crampons bas de gamme, très abîmes etc.), il est temps d’en changer !

POU-BELLE ! Crédit : Léna

Maxime Lucu, demi de mêlée et buteur du Biarritz Olympique, a confié dans son interview sur Culture Rugby que son changement de crampons “moyenne gamme” vers des crampons “haut de gamme” a été un facteur accélérateur de sa réussite. Cette interview d’une heure est disponible ici !

∇ Qu’est-ce que des crampons haut de gamme ? Comment les repérer ?

Sur des sites de confiance ou dans différents magasins sportifs, ce sont des crampons ayant un prix aux alentours des 200 € (entre 180 et 220).

Si le prix initial peut paraître excessif et l’investissement insensé, le crampon haut de gamme est une nécessité pour chaque buteur !

Les solutions pour trouver ces crampons à des prix plus raisonnables (110€ et moins) existent belle et bien :

  • Les soldes
  • Des sites web comme Lovell Rugby ; Pro Direct Rugby
  • Les sites officiels des marques (Nike, Adidas)
  • Les magasins d’usine (Nike Factory etc.)

Parmi ces sites, je recommande vivement les deux premiers cités. Il n’y a aucune démarche commerciale derrière, ce sont deux sites que j’affectionne et utilise de manière régulière pour leurs offres et le sérieux de leur démarche.

∇ Comment trouver la bonne pointure de crampons sur Internet ?

Essayez les modèles en magasin puis commander en ligne… L’essai en magasin est la meilleure solution.

Si l’essai en magasin est impossible, un guide de taille est souvent disponible sur les sites.

∇ Quel modèle choisir ?

Vous avez l’embarras du choix ! Dans ce marché de plus en plus vaste, une chaussure semble se démarquer. La majorité des meilleurs buteurs mondiaux utilisent des Adidas Predator (Dan Carter, Jonny Wilkinson, Matt Giteau, Leigh Halfpenny, Jonathan Sexton, Ronan O’Gara etc.) !

Crédit : adifansnet

Adidas Predator (création –> 2008) Crédit : adifansnet

Rien ne pourra cependant remplacer vos essais et votre confort. Il est intéressant d’essayer d’autres paires…

1.3 Les ballons

Crédit : Fernando R. Ortega

Là aussi le buteur ne peut pas lésiner sur la qualité. Le haut de gamme est nécessaire. Je parlerais ici seulement de deux marques de ballon : Gilbert & Adidas.

Ballon GILBERT

Côté Gilbert et haut de gamme, le modèle le plus récent est le Match-XV. Rien de décevant pour cette balle si ce n’est le prix élevé (100€ et plus). Les anciens modèles haut de gamme de chez Gilbert sont aussi très intéressants comme le Virtuo, le Synergie, ou le XACT malheureusement aujourd’hui introuvable !

Le Gilbert XACT, une pépite appartenant au passé. Crédit : Hamish

Selon moi, un seul ballon milieu de gamme de chez Gilbert vaut le détour ! Son nom est Révolution X.

Les autres modèles tels que Replica, Xénon, Photon ou encore Barbarian n’ont rien à faire dans le sac à ballons d’un buteur. Leur qualité pour le jeu au pied est passable voire médiocre.

Utile pour un toucher, à oublier pour buter. Crédit : Grant Cole

Ballon ADIDAS

Côté Adidas, seul leur ballon haut de gamme Torpedo X-treme est (très) intéressant grâce à son rapport qualité prix inégalable ! Vous ne le connaissez certainement pas mais les All-Blacks l’utilisent depuis des années pour leur tournée à domicile et notamment pour celle contre les Lions Britanniques (2017) ! Pendant un temps la Coupe d’Europe se jouait avec ce ballon Adidas (photo ci-dessous).

Ancien ballon de Coupe d’Europe.Crédit : Peter Dean

Vous retrouverez ici un article de test pour ce ballon Adidas Torpedo X-treme.

Pour les autres marques comme Rhino ou Be Rugbe, faute de test, je ne peux rien en dire pour l’instant !

Utilisez les ballons de votre club si ils sont haut de gamme !

Si votre club possède des ballons haut de gamme, utilisez-les le plus possible dans vos entraînements. Votre connaissance par l’expérience de ces ballons sera un atout considérable quand vous vous retrouverez en match !

Cependant, il est rarement possible d’y avoir accès 7J/7.

Chaque buteur doit avoir un lot de ballons personnels

Quelque soit la dotation de votre club, je recommande aux buteurs de posséder quelques ballons personnels. Cela représente un investissement qui s’avère être très utile et pratique.
Dans le meilleur des cas, vos ballons personnels seront du même modèle que ceux du clubs. Dans le cas inverse, investissez à mesure de votre budget. Le Torpedo X-treme présente un rapport qualité-prix très intéressant !

Mes ballons : 5 Adidas Torpedo X-Treme

1.4 Une pompe à ballon

Pompe à main, à vélo ou compresseur, l’essentiel est d’avoir un outil toujours à disposition pour gonfler vos ballons convenablement.

Il est essentiel de gonfler ces ballons du même modèle avec la même pression.

La pression de Diego Dominguez reste par ailleurs toujours un secret bien gardé… Pour des considérations plus élargies sur la pression des ballons, un article est en cours d’écriture.

1.5 Un outil pour filmer

Crédit Flickr : PhotonShepherd

Que ce soit votre smartphone, un appareil photo numérique ou autre, l’outil vidéo est absolument indispensable dans le processus de progression du buteur. Ce dernier n’est pas forcément capable de capter dans l’instant de sa frappe les quelques erreurs techniques qui handicapent sa progression.

L’outil vidéo permet un temps d’analyse bien plus grand et un feed-back des plus important ! C’est un véritable must-have pour n’importe quel buteur !

2 / Le matériel recommandé

2.1 Plusieurs tees

La première partie de cet article avait commencé avec d’importantes considérations sur le tee, votre seul et unique outil spécifique dans l’exercice du tir au but !

Celle-ci est rédigée dans l’idée de vous encourager à vous munir d’au moins deux autres tees de la même taille que votre “tee principal”. Dans l’idéal, ces autres tees seront du même modèle.

∇ Pourquoi est-ce si important ?

Tout d’abord, par mesure de précaution en cas de perte, de vol ou d’oubli.

Ensuite, le fait de posséder plusieurs modèles du même tee est très pratique pour varier les exercices à l’entraînement. Vous pouvez par exemple enchaîner plusieurs frappes et travailler sur votre rythme !

Comme votre technique évolue tout au long de votre carrière, vous serez peut-être amené à changer de tee. Certains grands buteurs l’ont fait comme Maxime Machenaud ou Aaron Cruden. Pour pallier à cette éventualité, il est aussi intéressant d’avoir dans son sac au moins un tee de chaque hauteur possible !


Exemple : J’utilise un tee Gilbert 320 de petite taille (à droite). Je vais avoir dans mon sac trois Gilbert 320 avec en supplément un tee de taille intermédiaire (plot, Gilbert noir) et un tee de grande taille (télescopique par exemple, comme à gauche de l’image).

Ce panel de tees en votre possession permet aussi d’inclure une approche ludique de l’entraînement !

2.2 Du papier et un crayon

Crédit : lilpete_1

Il est important d’avoir à sa disposition de quoi écrire pendant une séance de tir au but. Je vous encourage d’ailleurs vivement de prendre des notes de vos entraînements (séries, réussite,ressentis, vent etc.) !

Difficile de mesure sa progression dans le temps seulement avec ses souvenirs. Les notes permettent de garder “en mémoire” de nombreuses informations capitales pour vous ! Le pourcentage de réussite en est le meilleur exemple.

Ceci est aussi envisageable avec l’application Notes de votre smartphone.

2.3 Manomètre

Crédit : Frédéric Bisson

Ce petit outil permet de mesurer avec précision la pression des ballons. Outil pratique, il n’est cependant pas indispensable. L’important est d’avoir une pression constante entre vos différentes balles.

La clé est de ne pas sous gonfler vos ballons pour ne pas avoir l’impression de contacter un objet mou, qui “s’écrase” sur votre pied. Si vous entendez un bruit sourd important au moment de votre frappe, rajoutez un peu de pression à votre ballon.

Une balle sur-gonflée est aussi plus difficilement projetable vers l’avant. Au final, vous perdrez en distance de frappe et votre pied risque d’être heurté.

Cette pression intermédiaire que l’on recherche doit permettre le meilleur transfert d’énergie cinétique possible de vos mouvements vers le ballon.

Conclusion

Le matériel proposé ici représente un investissement nécessaire et de longue durée. Il est donc tout à fait rentable.

Avec des outils de qualité et un entraînement efficace le buteur s’engage pleinement dans la voie de la progression et de la réussite.

Certaines considérations sur la qualité du matériel ne peuvent plus être laissées de côté, et cela même pour un buteur évoluant en niveau amateur.

Rien de plus frustrant que de réaliser une belle frappe et de voir la balle s’échapper faute de qualité de matériel et de confection !

Prenez donc le temps de rechercher le matériel le plus adapté à votre pratique et investissez dans la mesure de votre possible. Le pôle le plus primordial semble se situer du côté des crampons et des ballons.

Merci de laisser en commentaire vos réactions à propos du matériel du buteur 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







Téléchargez le guide gratuit du buteur !