Le tir au but par Jonny Wilkinson

Le tir au but par Jonny Wilkinson

9 juin 2018 0 Par Vincent

Cet article est la traduction du chapitre nommé “Place kicking” du livre de Jonny Wilkinson intitulé How to play rugby my way. Les passages entre guillemets sont des traductions littérales du livre et tendent à être re-traduites dans un meilleur français. Merci de votre compréhension et bonne lecture.

Le tir au but par Jonny Wilkinson

Le tir au but représente une des compétences les plus angoissantes et potentiellement une des plus gratifiantes de tout le livre. Il repose sur les épaules – ou plus exactement sur le pied – du buteur pour marquer 2 points lors d’une transformation après un essai ou trois points pour une pénalité.

La nomination de cette compétence est “Place kicking” car c’est exactement ce que vous faites : vous placez le ballon au sol dans le seul but de réaliser un coup de pied. A vrai dire, presque tout le monde place son ballon sur un tee mais c’est aussi possible de le positionner sur du sable ou directement sur l’herbe. Peu importe ce que vous faites, le principe est le même, votre ballon est positionné et vous allez tirer au but.

Les nerfs (nervosité, stress) peuvent rentrer en jeu, c’est la seule compétence du livre que vous pouvez exercer seul sur une balle immobile. Vous pourriez être confronté à des sifflets, vous faire huer et tirer au but pour le gain du match. Dans ces circonstances, vous devez apprendre comment vous concentrer, bloquer les distractions, puiser dans vos réserves de force mentale dont j’ai parlé dans le chapitre “practice and training” et dans votre connaissance (et pratique) des fondamentaux du tir au but.

Si vous avez un tel niveau de confiance et que vous connaissez votre routine, vous avez de meilleures chances de réussir votre tir au but. Les bons buteurs méritent de taper les tirs au but, notamment pour le gain du match.

Comment faire

Le placement du ballon

Placer la balle correctement est la première étape. Pour les jeunes joueurs, il est plus facile d’utiliser un tee de grande taille. Cela est moins contraignant pour les muscles des jambes et l’aine. Donc le tee haut est indiqué pour les jeunes buteurs. Avec plus d’expérience et de maturité vous pourrez opter pour un tee bas qui vous correspond plus.

Nombreux sont les principes du coup de pied de dégagement qui sont aussi applicables pour le tir au but à l’exception de l’oscillation (le swing) de la jambe. Elle emprunte un chemin de va-et-vient sous le corps pour le premier cas de figure. Pour le tir au but, l’oscillation se déroule à travers un plan latéral en utilisant une nouvelle fois vos muscles quadriceps.

Placez la balle sur le tee, légèrement en avant. Si la balle a une valve au niveau d’une couture, essayez toujours de la faire pointer vers l’avant. Il faut toujours avoir la couture en direction de la cible, peu importe où vous visez. Donc si je vise en face de moi, je place la couture tout droit, en direction du milieu des poteaux. J’aime aussi avoir la balle inclinée “loin de moi”, c’est à dire vers la droite pour un droitier et vers la gauche pour un gaucher. Cela aide pour “ouvrir” la bonne zone du ballon.

Flèche noir : trajectoire du tir. En rouge : inclinaison du ballon, vers l’avant et vers la gauche. Image : Intérieur Sport de Canal +

La technique

La balle est frappée avec un pied dur (le cou-de-pied) et un pied tendu. “Tu veux vraiment clouer la balle sur ton pied” (traduction littérale). Le contact doit se situer entre la grosse articulation du gros orteil (à sa base) et l’os au sommet du pied, juste au dessus de votre cou-de-pied.

Votre pensée doit ressembler à : “Je vais envoyer la balle exactement là où je veux qu’elle aille”. Dominez la balle, ne la laissez pas vous dominer. Comme l’ensemble des autres tirs dont nous avons déjà discutés, la clé est d’assurer que votre transfert d’énergie de votre corps et de votre jambe passe à travers la balle dans la direction voulue.

Ce que vous allez chercher à accomplir est de libérer le plus d’énergie possible juste au moment où vous contactez la balle avec votre pied. Cet accomplissement passe par l’assurance de garder votre pied dans la ligne que vous souhaitez pour la direction de votre ballon. Une nouvelle fois, vous devez éviter de perdre de l’énergie avec une oscillation de jambe (un swing) en forme de C.

Assurez-vous de buter avec un pied dur. Cela est aidant pour donner plus de puissance à travers la balle. “Vous recherchez un ping plutôt qu’une gifle”. Contrairement au drop, votre approche de balle dans le tir au but est approximativement de 45 degrés.

Dans votre style, prenez trois ou quatre pas de recul dans la ligne du ballon et des poteaux. Ensuite, suivant votre pied de frappe, prenez 2, 3 ou 4 pas sur le côté. Côté droit pour un gaucher et inversement. Par ailleurs, l’ensemble des points clés pour le coup de pied de dégagement sont applicables ici : poitrine vers le ballon dans une position “forte” (grande, solide), “frappez vers le haut” et passez votre transfert d’énergie par la balle et en direction de la cible.

L’endroit où votre pied touche la balle est crucial. Si vous contactez la bonne zone, vous pourrez transférer un maximum de puissance et d’énergie à travers la balle. Et souvenez-vous, le tir au but est un tir en trois dimensions.

“Il est inutile de donner des coups de pied tout en bas de la balle avec mon pied proche du sol parce que j’ai besoin d’envoyer la balle à sa cible et donc de déterminer la hauteur”

Il est donc nécessaire de visualiser le point exact de l’impactjuste à l’intérieur de la face, à côté de la couture que vous avez alignée avec le milieu des poteaux, environ au premier tiers du ballon. Cela permet à votre pied de contacter la bonne zone, puis de continuer vers l’avant. Cf photo ci-dessus.

Pièges : Tirer au but avec une oscillation de jambe (un swing) en “C” vous fait perdre de l’énergie et introduit des erreurs dans votre technique. Résultat similaire en ne tendant pas votre pied pour créer un pied dur et si vous ne finissez pas vers l’avant dans la direction de la trajectoire du ballon.

Une fois que vous avez contactez la balle, il est important de créer un transfert de poids à travers la balle, et donc de diriger votre poitrine vers la cible et de tirer avec tout votre corps. Cela est plus confortable, moins contraignant pour la zone de l’aine, la balle part en ligne droite, le contact est bon, et au final, le tir sera très efficace.

L’expertise de Dave Alred : Soyez très précis dans votre concentration pour l’endroit que vous allez prendre comme cible. Prenez une cible immobile et aussi petite que possible. Parfois, nous visons une femme imaginaire du nom de “Doris” assise à un siège précis au de-là des poteaux et tenant un journal. Nous ne visons pas cette femme ni même son journal. Nous visons un article spécifique de la première page. Si vous pouvez envoyer votre ballon proche de cette cible souvent, alors buter de n’importe quelle zone du terrain ne devrait plus vous faire peur.

Donc pour résumé :

  • Se placer et se préparer à 45 degrés
  • Poitrine poitant vers le ballon au moment de la frappe
  • Concentration vers la face interne du ballon
  • A contacter avec un pied dur
  • Envoyer le ballon le long d’une ligne imaginaire jusqu’a sa cible
  • Atterir sur la même jambe

Position forte du corps

Une position forte du corps lors du tir au but est basée sur :

  • Un pied d’appui à côté du tee
  • Poitrine orientée vers le ballon
  • Tee aligné vers votre cible
  • Pied de frappe derrière le tee
  • Partie dure de votre pied (cou-de-pied) alignée, prête à taper la balle

 

C’est cette position qui vous donne toute votre puissance. Après avoir bien connecté pied et ballon en l’ayant traversé, la prochaine étape est d’avoir un finish équilibré. Il est important que vous finissiez en avant pour être sûr que votre corps se déplace vers la cible après l’impact.

Vous devez vous concentrer pour garder l’épaule opposé en avant pendant le tir. C’est une notion abordée en introduction mais un rappel est intéressant. Pour un buteur gaucher, l’épaule droite doit être devant. Ne soyez pas plié au niveau de votre posture avec une épaule qui pivote vers le gauche, vers l’arrière ou vers le bas. Elle a juste besoin d’être devant.

Si votre épaule va vers l’arrière, vous perdez votre position forte, “la grandeur de votre poitrine et votre centre de gravité”, et vous serez sujet à une rotation de votre jambe autour du tee et un swing en C. Ce qui veut dire que votre poids sera dévié sur le côté et vous ne pourrez pas envoyer votre énergie dans la direction où la balle doit aller.

Toutefois, avec une position d’épaule maintenue, elle continuera d’avancer avec votre pied d’appui, pendant que vous restez en ligne avec votre trajectoire de balle. “Pensez à tirer en haut vers le sommet de votre cible”, continuez votre avancée directement dans votre alignement, au de-là du tee, vers les poteaux, avec la poitrine pointant vers la cible. Un autre point important, c’est l’orientation de votre poitrine vers le ballon (et le tee). Avant, pendant la frappe et aussi après tant que vous ne relevez pas la tête pour voir la trajectoire. Après la frappe, la poitrine se tourne naturellement vers la cible (dans un second temps).

Donc maintenant je vais vous partager un de mes tirs. Je recule de 4 pas depuis la balle et en ligne avec le centre des poteaux. Ensuite 5 pas sur le côté et 1 vers l’avant. Ce qui me donne approximativement un angle de 45 degrés. J’aime être un peu plus loin que 45 degrés. Ensuite j’imagine une position solide et je peux déjà la ressentir :

  • Poitrine vers le tee
  • Pied dur
  • Quadriceps faisant tout le travail

Je calme ma respiration, me concentre sur le point exact où je vais taper (juste la zone à côté de la couture, au premier tiers de la balle) et je remonte ensuite le fil imaginaire (trajectoire) vers la cible puis de nouveau vers le ballon. Désormais j’ai ma ligne. J’ai tendance à serrer mes mains pendant que j’imagine la trajectoire. Je ne peux réellement expliquer pourquoi je fais ça mais on dirait que ça m’aide.

Ensuite je m’élance vers la balle, concentré pour réaliser une position forte, poitrine vers le tee, côté droit vers l’avant, pied dur arrivant vers l’intérieur de la face, à un point précis. L’impact est dans la direction de la trajectoire de la balle. Je me force à avancer vers la cible, en ajoutant du poids (transfert de poids) au tir, et j’espère, avec un finish équilibré, envoyer la balle le long de la trajectoire imaginée.

Exercice pratique

S’entraîner au tir au but avec des poteaux de rugby est essentiel. Vous avez besoin d’être à l’aise dans la hauteur et la direction. Mais vous n’avez pas toujours besoin des poteaux. La cible immobile est un concept très important, très spécifique dans votre démarche de visée lors du tir au but. Regardez le point exact sur la balle où vous allez taper et depuis ce point, tracez une ligne vers votre cible et revenez en arrière (vers la balle). Ceci est le concept de cible immobile (“dead aim” dans le texte).

Je regarde le point exact que je veux atteindre au niveau de ma cible et je reviens ensuite vers le ballon. Ainsi, “ce point noir”, ce point au niveau de la cible peut être partout. C’est pour cela que vous n’avez pas besoin de poteaux pour vous entraîner.

J’utilise parfois ce processus sur une barre de métal immobile en face de moi et j’essaye d’être le plus précis possible. D’autres fois j’utilise seulement un poteau, et cela peut être un poteau téléphonique ou un arbre. Ensuite, quand vous êtes de retour sur le terrain, vous n’avez qu’à choisir un point dans votre cible au milieu des poteaux et le viser.

Merci pour votre lecture, laissez un commentaire juste en dessous pour réagir à l’article !

Si vous êtes intéressé, procurez-vous son livre How to play rugby my way.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 10
    Partages