2 cibles pour mieux buter

2 cibles pour mieux buter

6 septembre 2017 0 Par Vincent

Pour un amateur, la question se pose : que doit-on regarder au moment de la frappe ? Le ballon ? Ou les poteaux ? Et avant la frappe… Que doit-on regarder ?

Dans l’exercice du tir au but il y a seulement deux choses que vous devez regarder, le ballon et votre cible ! 

Prenons les choses dans l’ordre chronologique, avant de vous élancez pour frapper la balle, vous avez un moment de “pause” pour souffler et pour regarder. Mais regarder quoi ?

Votre cible et votre ballon !

1 / La cible

Il existe encore des buteurs qui regarde les poteaux. C’est une grossière erreur ! Le tir au but est un “sport” de cible. Vous envoyez votre ballon vers une cible, si possible précise. Regarder les poteaux revient à regarder une zone vaste, trop étendue !

Faites comme Jonny Wilkinson :

crédit : Simon Williams

Mais qu’est-il en train de faire ? Regarder les poteaux ? Non ! Se concentrer ? Oui, mais pas seulement…

Sur l’image ci-dessus, Jonny est en train de regarder et de prendre une cible ! Pour argumenter mon propos, je cite une partie de son autobiographie :

Dans un jardin public de Brisbane, Dave Alred  trouve un truc incroyable. Il veut que je concentre toute mon attention sur une cible. Plutôt que d’essayer de faire passer la balle entre deux poteaux, il préfère que je vise très exactement le milieu. C’est comme au fléchettes. Plutôt que de viser la cible, il faut que je tape en plein dans le mile. Et plus je m’exercerai, plus j’arriverai à l’atteindre et deviendrai précis. Enfin, la marge d’erreur se réduira d’autant et tout deviendra de plus en plus facile.

“C’est comme au fléchettes”… Tout est dit ! Quand vous jouez aux fléchettes, vous ne regardez pas le grand cercle de jeu en espérant toucher une belle zone. Vous vous concentrez sur la zone que vous voulez toucher. Au rugby c’est pareil.

Quelle cible prendre ?

Certains prennent le poteau du milieu, envers et contre tous, malgré vent et marais. Cette solution est certainement judicieuse dans la majorité des cas. Mais pas dans tous.

Exemple : Vous êtes à 40 mètres des poteaux et un vent violent souffle de travers, de gauche vers la droite. Allez-vous viser le poteau du milieu ? Personnellement je prendrai une cible se situant plus vers la gauche, voire même à l’extérieur des poteaux (oui c’est possible) sur la gauche. Au vue de la distance, le vent à largement le temps de rabattre la balle vers le milieu des poteaux. Si vous prenez pour cible le poteau du milieu, votre ballon va partir vers cette cible, vers le milieu, pour finalement se faire sortir par le vent…

La question se pose pour savoir si votre cible définit une ligne de trajectoire, ou alors le point final de votre tir. Les deux peuvent être différents. Dans l’exemple précédent et dans l’absolue, j’espère que ma balle va toucher le poteau gauche… Tout en sachant que le vent va faire son boulot…

Vous pouvez prendre un objet pour cible. Un objet se situant au-delà des poteaux, car votre but est bien de faire passer votre balle au-delà des poteaux. Un sapin, une tuile, le tableau d’affichage etc. Pas d’objet mouvant style nuage, merci !

Que faire quand il n’y a pas d’objet, juste le ciel bleu ? Créez votre cible ! Cela peut-être le fameux poteau de milieu. Comme ici :

Les rageux diront Photoshop

Ou encore une cible, comme une vraie cible imaginaire :

Bac – 6 en Paint

En conclusion :

  • Prenez une cible précise
  • Ajustez cette cible aux conditions (vent, position sur le terrain etc.).

 

2 / Le ballon :

Comme pour le grand 1, je vais détailler d’abord ce qu’il ne faut pas faire pour ensuite proposer une explication et une solution.

DONC, quand vous regardez le ballon, essayez de regarder la zone où vous voulez contacter ce dernier ; histoire d’encourager la si importante coordination oculo-pédestre ! 

Essayez de taper votre balle en regardant qui tient la buvette et vous verrez que votre contact de balle sera à priori moins bon…

Faites comme Jonny, focus sur le balle, comme ici :

Plutôt concentré sur le ballon n’est-ce pas ?

Sur quelle zone doit-on se concentrer et venir “placer” notre pied au moment de la frappe ?

Certainement pas ici :

Croix rouge : pas bon

Pourquoi ? Parce que cette zone est une convergence de QUATRE coutures. Cette zone est donc naturellement plus dur, plus résistante et moins à même de jouer son rôle dans le transfert d’énergie. C’est pour cette raison que la zone “recommandée” par Jonny mais pas que (oui il n’y a pas que Jonny dans la vie) est celle-ci :

croix verte : c’est bon bon bon

Cette zone est beaucoup plus à même “d’épouser” l’impact de votre pied sur la balle et ainsi de transmettre de l’énergie vers l’avant, vers votre cible, yioupi ça fait 3 points !

Stuart Lierich (coach pro) donne ce conseil dans une de ses vidéos et Jonny l’évoque également au tout début de l’Intérieur Sport qui lui est consacré (à environ 1 minutes 35)…

Si vous arrivez à vous concentrer sur ces deux cibles et uniquement vers ces deux cibles, vous allez acquérir plus de confiance, vous subirez moins le stress et deviendrez plus précis ! Beau programme n’est-ce pas ?

Si vous avez aimé cet article et que vous pensez qu’il peut être bénéfique à un ami ou au plus grand nombre, n’hésitez surtout pas à le partager ! Merci 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 9
    Partages