3 sports complémentaires avec le tir au but

3 sports complémentaires avec le tir au but

22 août 2018 0 Par Vincent

J’écris cet article pendant un mois d’août caniculaire. À l’heure actuelle, les clubs commencent leur préparation d’avant-saison.

L’été est une période de coupure synonyme de régénération pour les organismes et d’ouverture vers d’autres horizons par les vacances et les voyages. Cette ouverture estivale se conjugue aussi au niveau sportif.

Les mois de juin-juillet-août permettent aux rugbymen de s’adonner à d’autres pratiques sportives : golf, tennis, running, trail, musculation, natation etc. Les exemples sont pléthore ! Cependant les clubs en demandent toujours plus dans cette inter-saison, à croire que le joueur de rugby amateur de nos jours ne coupe jamais véritablement.

Or, ne pratiquer qu’un seul sport peut être enfermant et sclérosant pour votre développement et votre motivation. En amateur, les entraînements se comptent au nombre de deux ou trois par semaine avec un match le dimanche. Soit du rugby 1 jour sur 2.

L’être humain a besoin de diversité et de nouveauté pour créer du dynamisme et s’épanouir au mieux. Ici, j’aimerais vous présenter 3 sports qui, en plus d’ouvrir les horizons parfois étriqués de l’Ovalie, vous permettront de progresser plus ou moins directement dans le domaine du tir au but !

1 / Yoga (ou pratique “zen”)

Vous habitez certainement dans une grotte si vous n’avez pas remarquez que le yoga et ses nombreuses déclinaisons ont le vent en poupe depuis quelques années !

Le yoga est une pratique millénaire qui trouve ses racines en Inde. Au départ spirituel, le yoga s’est très largement démocratisé en Occident et est perçu aujourd’hui comme une pratique “zen” ou encore “anti-stress”. Le yoga est avant tout une pratique corporelle, voire psycho-corporelle. Dans sa conception originelle, il tend à lier ou relier le corps, le cœur et l’esprit.

C’est une pratique particulièrement pertinente pour les buteurs pour trois principales raisons : la conscience corporelle, les étirements, l’aspect “méditatif” du yoga.

1.1 La conscience corporelle

Crédit : aboutyoga blog

La conscience corporelle est la capacité de se centrer, recentrer, concentrer sur son propre corps par différents aspects : position des membres dans l’espace, état tonique (tensions…), vécu émotionnel, conscience du mouvement.

La conscience corporelle se construit pendant l’enfance et se remanie tout au long de la vie. Elle se base sur des expériences motrices de qualité (diverses, adaptées au sujet, source de plaisir) et sur l’écoute que la personne peut en avoir.

Elle est encouragée dans certaines pratiques comme la danse (classique, contemporaine etc.), tai-chi, yoga… Elle permet une meilleure connaissance de soi, un ancrage plus important dans le quotidien et dans la qualité de l’être.

Le yoga demande cette attention particulière au corps. Pour les débutants, c’est certainement les tensions et le manque de souplesse qui mobilisera en premier lieu leur attention. Néanmoins, le yoga tend à créer une nouvelle modalité de rapport au corps.

Le buteur a besoin de cette conscience corporelle. Si celle-ci est fine et sereine, il pourra facilement se réajuster face aux difficultés qu’il sera amené à rencontrer dans sa pratique du jeu au pied. Je fais ici référence aux possibles réajustements “techniques” du mouvement mais aussi à l’écoute de la qualité du mouvement et des possibilités du botteur.

1.2 Les étirements

Crédit : aboutyoga blog

Vous me voyez arriver avec mes gros sabots, mais le yoga est bénéfique pour la souplesse ! Je ne vous apprends certainement rien mais je me permets d’approfondir deux aspects importants.

Le premier, et c’est un rappel, grâce aux étirements, un corps “souple” encaisse beaucoup plus facilement les contraintes du quotidien et est moins sujet à la blessure.

Le deuxième concerne la nature des étirements en yoga. Ils ne sont pas présents dans l’ensemble des déclinaisons de cette pratique. En effet, certaines sont plus basées sur la méditation, les postures et la respiration. Cependant, ces étirements ne ressembleront très certainement pas au “stretching” classique basé sur des étirements mono-articulaire souvent mal menés et source de douleurs et d’abandon.

Ici, les étirements concernent des chaînes musculaires plus complètes car ils sont reliés à la dimension énergétique de cette pratique. Vous ne serez pas aussi souple qu’un danseur étoile en 3 séances mais une pratique régulière vous aidera de manière tout à fait certaine à acquérir une meilleure souplesse globale.

Pour le buteur, c’est donc moins de risque de blessure, plus d’aisance dans le mouvement et plus d’amplitude lors de la frappe !

1.3 L’aspect méditatif du yoga

Crédit : aboutyoga blog

Le yoga est une pratique spirituelle dans son acceptation originelle. Sans rechercher le Nirvana, cette pratique produit des effets notables sur le psychisme de la personne.

Dans les différentes pratiques, l’enchaînement de postures en lien avec la respiration est très présent et véhicule des bienfaits de quiétude, de méditation, d’ancrage, de concentration.

Les études le montrent, une pratique assidue de yoga diminue le stress de manière significative.

Pour le buteur, pouvoir mieux se concentrer, se centrer sur soi et mieux gérer le stress sont de véritables atouts quand vient l’heure de concrétiser une pénalité ou une transformation !

1.4 Conclusion sur le yoga

Nul besoin de s’inscrire dans un cours de yoga pour débuter cette pratique. Aujourd’hui, vous trouverez facilement des cours accessibles sur YouTube quelque soit votre niveau de pratique. Vous aurez juste besoin d’une connexion internet, d’un tapis et d’au moins 10 minutes.

2 / Surf (ou sport de glisse)

Crédit : Margie Savage

Qui dit été, dit plage, dit surf !

Sport incontournable de la côte Sud-Ouest de la France, le surf gagne toujours en popularité grâce à des clubs de plus en plus variés et de plus en plus abordables pour franchir le pas !

Le surf est un sport particulièrement complet. Je développerai ici seulement trois aspects qui se relient bien à la pratique du tir au but : gainage, équilibre et conscience corporelle

2.1 Gainage dynamique

Crédit : Paolo Teoducci

Il est vrai que le surf est un sport particulièrement sollicitant pour le haut du corps et notamment pour les bras dans l’action de ramer afin de passer la fameuse barre.

Cependant, que ce soit dans l’action de ramer, du take off et encore plus de la glisse, le placement du centre de gravité en lien étroit avec une qualité de gainage est absolument nécessaire.

Difficile de surfer en étant gainé comme un flamby et désaxé comme la tour de Pise.

Par essence étant un sport de mouvement, le surf vous permettra donc de mettre en jeu le gainage dynamique de l’ensemble de votre corps.

Le tir au but nécessite aussi ces qualités notamment au moment crucial de la frappe, avec un gainage suffisant pour soutenir l’équilibre unipodal dynamique et le maintien de l’axialité de la posture.

2.2 Équilibre et coordination générale

∇ Cette sous-partie est de fait très reliée à la précédente.

L’apprentissage du surf passe par l’acquisition d’une position “de glisse”. Cette dernière s’acquiert avec l’expérience et au fil du temps : genoux fléchis au lieu d’avoir les jambes raides, buste droit au lieu d’être cassé en deux.

Débutant mais bon équilibre : jambes fléchies et buste droit. Crédit : Miguel Navaza

Même si l’un des sports se base sur un équilibre dynamique bipodal contre unipodal pour l’autre, le parallèle au niveau de la posture est simple à faire.

Ronan O’Gara : genou gauche fléchi et buste droit. Crédit : Éamonn Ó Muirí

La flexion des jambes permet une souplesse et une capacité d’adaptation dans la posture et l’équilibre. Dans cette position, l’équilibre est plus facilement maintenue.

Des jambes tendues et figées c’est à dire “plantées” dans le sol (ou dans la planche) ne permettent pas cette aisance de mouvement.

Quant à la coordination générale, le surf nécessite une grosse action des bras pour ramer, un mouvement de l’ensemble du corps pour le take-off, et une adaptation posturale complète lors de la glisse.

Le tir au but en appelle lui aussi à une action de l’ensemble du corps car :

“Le tir au but est un mouvement de l’ensemble du corps, et non uniquement une oscillation d’avant en arrière de la jambe de frappe”.

Pour en savoir plus sur la nature de cette coordination dans le tir au but, rendez-vous ici (cliquez… Partie 1.1 de l’article !)

2.3 Conscience corporelle

Crédit : Drew Dbemedia

Par les fins réajustements posturaux que nécessite la glisse et l’acquisition progressive d’une aisance corporelle, le surf semble bien indiqué dans le champ de la conscience corporelle.

3 / Le golf

Crédit : Secret in the dirt

Le tir au but et le golf partagent de nombreux points communs ! Certains grands buteurs sont aussi golfeurs par ailleurs : Jean-Baptiste Elissalde, Jonathan Wisniewski, Beauden Barrett, Cédric Heymans etc.

  • Le golf est un sport de cible, comme pour le tir au but
  • Le golf représente un schème moteur spécifique et se répétant dans le temps suivant les frappes, idem pour le tir au but
  • Le golf nécessite concentration et relâchement pour une belle frappe, id pour le tir au but
  • Le golf peut générer tension et frustration face à l’échec…
Le golf et le tir au but sont tellement proches que le RugbyGolf est en plein essor ! Deux articles pour aller plus loin dans le RugbyGolf :

1/ Présentation du RugbyGolf

2/ RugbyGolf, un entraînement efficace pour les botteurs

Ces deux disciplines partagent tellement de points communs qu’un article entier est finalement nécessaire…

Merci pour votre lecture, n’oubliez pas que la diversité des pratiques est une des clés de la réussite ! 

N’hésitez pas à laisser un commentaire 🙂 À bientôt !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages